Posted on Laisser un commentaire

Beaujolais

Beaujolais

carte-beaujolaisIl y a quelque magie dans ce mot de Beaujolais.
C’est en 878 qu’une charte confirme la possession par les chanoines de St Vincent, de bien comprenant des vignes au village de Bogenis (en celte cela voulait dire « beau bœuf blanc »).
Bogenis devint en se latinisant, Bellibocus, puis Beaujeu, et enfin Beaujolais.

Reconnue en Septembre 1937, l’appellation régionale « Beaujolais » est la plus emblématique et la plus étendue.
Elle représente environ 40% de la production annuelle.

La vigne est cultivée sur des sols argilo-calcaires : grès, calcaires blancs, calcaires à gryphées.
Le Pays des Pierres dorées, situé à la lisière sud du Beaujolais, offre une mosaïque de colline aux pentes harmonieuses et de vallons verdoyants, à seulement 20 minutes de Lyon.
La région regorge de paysages somptueux, trésors en tous genres… et surtout le secret qui fait toute son originalité : sa pierre dorée qui donne tant de caractère à ses habitations et ses vieux bourgs.
Cette région a des airs de Toscane.

L’appellation « Beaujolais Nouveau » existe depuis 1951.
Il a été le premier vin à lancer la « mode » du « primeur » et joue un rôle essentiel dans la promotion du Beaujolais.

Le Beaujolais présente une robe étincelante rouge carmin.
Au nez, il offre une palette aromatique généreuse de fruits rouges (fraise, framboise, groseilles) réveillé par des notes de bonbon anglais.
En bouche, le vin est plein, onctueux, charmeur et gourmand.
Le Beaujolais est un excellent vin de plaisir, unique et très plaisant.

Superficie = 7500ha

Posted on Laisser un commentaire

Beaujolais-Villages

Beaujolais-Villages

carte-beaujolais-villagesImaginez une ronde de clochers, 38 villages en appellation Beaujolais-Villages, qui épousent la courbe généreuse des coteaux pour acquérir l’optimum des qualités qui ont fait sa réputation et son succès !
Cette appellation est située essentiellement dans la partie médiane du vignoble du Beaujolais, entre les vallées de rivières du nord, la vallée de la Saône et les monts du Beaujolais, ce qui confère aux vins une typicité élégante, suave et variée selon les zones géographiques.

Les Beaujolais-Villages s’expriment sur des territoires qui leur confèrent leur rayonnant personnalité.
Ainsi, les coteaux de Lantignié et Quincié sont constitués de sols plus caillouteux, limono-sableux, issus de la roche cristalline.
Le vignoble recouvre les sables limoneux, comme à Saint Etienne des Oullières, berceau des Beaujolais-Villages Nouveaux.
Vers Arbuissonnas ou Le Perréon, on découvre des coteaux plus ou moins pentus, constitués principalement de granit.
Dans les beaux coteaux très abrupts de Beaujeu, les schistes sont très présents.
Proche de nous se situe le village de Lancié où se trouve notre Site de Vinification.
Nous pouvons faire, selon la vinification conduite par nos œnologues, de bons primeurs ou d’excellents vins de garde.

Le Beaujolais Villages présentent une robe rouge rubis étincelante, avec des reflets cerise ou grenat, et révèlent au nez des arômes de fruits rouges et noirs où dominent la fraise et le cassis.
Ce sont des vins fruités, élégants, charmants et délicieusement souples et charnus : de la quintessence de Beaujolais.

Superficie = 4500 ha

Posted on Laisser un commentaire

Régnié

Régnié

carte-regnieLa découverte des vestiges d’une villa gallo-romaine, appartenant à Réginus, noble romain donna son nom à la commune.
L’I.N.A.O (Institut National des Appellations d’Origine) reconnut la grande qualité des vins de Régnié qui rejoint en 1988 les neuf autres célèbres Crus du Beaujolais.
Comme le décrit une historienne locale, Régnié-Durette s’offre aux trois soleils.
Le visiteur reconnaît de loin ce cru par son église aux deux clochers.

Vers le Nord, le relief s’élève par-delà une combe, de sorte que par l’est, le sud ou l’ouest, le grand soleil illumine toutes les plantations.
Le sous-sol est issu de la désagrégation du granite rose.
Ces sables et cailloutis granitiques contiennent une proportion variable d’argile.

Le vin de Régnié offre une robe rouge cerise, très caractéristique des vins du Beaujolais.
Le Régnié offre des senteurs de petits fruits rouges.
Avec des tanins fondus et fins, le Régnié est un vin pulpeux qui laisse ses parfums s’exprimer avec générosité.
Le cru le plus printanier, celui qui exprime les senteurs florales et fruitées, les plus délicates et sensuelles de ce vin plein de charme.

Superficie = 400 ha

Posted on Laisser un commentaire

Chiroubles

Chiroubles

carte-chiroublesAdossés aux monts du Beaujolais, l’appellation Chiroubles est la plus élevée des crus du Beaujolais culminant jusqu’à 450 mètres d’altitude.
On retrouve des traces de ce village en 1169 sous le nom de Charoblas.

Le Chiroubles est issu de sols granitiques remarquables d’homogénéité, maigres et peu profonds.
Les radicelles de Gamay vont chercher au plus intime des couches profondes du « gore », ce sable détritique, le velours du Chiroubles.
Ce vin est de nature gourmande, tendre, friande donnant à l’amateur l’agréable sensation de glisser en bouche et de croquer des petits fruits rouges.

Le voyageur trouve sur la place du village une statue à l’effigie de Monsieur Victor Pulliat, un ampélographe français né en 1827 à Chiroubles.
En Beaujolais, Victor Pulliat préconisa entre autre le greffage pour lutter contre le phylloxéra (puceron redoutable apparu en France en 1874).
Créée en 1980, la fête des crus est traditionnellement précédée du concours Victor Pulliat qui permet de désigner les meilleures cuvées du millésime, dans chacun des 10 crus du Beaujolais.

Superficie = 360 ha

Posted on Laisser un commentaire

Côte de Brouilly

Côte de Brouilly

carte-cote de brouillyLe Mont Brouilly présente des sols très divers provenant de terrains géologiques variés : marbrée de bleu, cette roche dure est d’origine volcanique.
Elle est constituée de quartzites et de métadiorites.
Riche en minéraux verts, la roche du Mont Brouilly a été partiellement affectée par la mise en place du granit de la région des grands crus, d’où le nom de « corne verte » qu’on lui donne parfois.
Elle est aussi appelée localement « la pierre bleue des Brouilly » du fait des reflets joliment bleutés que la prend la roche altérée.
Ce sol minéral de caractère constitue un terroir d’exceptionnelle qualité pour la vigne.

Au sommet du Mont Brouilly se situe une chapelle abritant la Vierge au Raisin, sentinelle avancée, placée là pour détourner la gelée, la grêle et les fléaux de toutes sortes qui s’acharnent contre la vigne, raison d’être du pays.

Le Côte de Brouilly, arraché à cette roche bleue unique, en exprime la profondeur et la force.
Complexe, le nez s’affirme en bouche, où le fruit est soutenu par une minéralité remarquable.
Un vin à forte personnalité !

Les vignerons de ce Mont ont créé l’appellation Côte de Brouilly, avec le souci de préserver leur identité, devant l’extension des droits de l’appellation Brouilly car ils jugeaient leurs vins plus structurés, charpentés et de plus grande garde, des attraits d’un vin de légende…

Superficie = 310 ha

Posted on Laisser un commentaire

Brouilly

Brouilly

carte-brouillyC’est au pied du Mont Brouilly, éminence couronnée d’une exquise chapelle, que s’épanouissent les vignes du plus grand des crus du Beaujolais avec 1300 hectares de vignes.
Pas étonnant donc, quand on le verse, de la voir égayer le verre de rondeurs aussi tendres que les collines de son pays.
L’appellation Brouilly représente environ 20% du volume des crus du Beaujolais.
Le Brouilly est produit dans six communes dont aucune ne porte l’appellation : Cercié, Saint Lager, Charentay, Odenas, St Etienne la Varenne et Quincié.
Les sols sont maigres, acides, secs et peu fertiles, ils présentent diverses caractéristiques selon les secteurs de l’appellation, imprimant leur caractère aux vins : granite rose, diorite, substrats marno-calcaires, détritus cristallins et éléments fins argileux.

De nombreux Châteaux sont situés sur cette appellation : Château de Nevers, Château de la tour, Château de Pierreux et Château de la Perrière.

Les vins de Brouilly livrent une robe rubis profond avec des arômes très francs de petits fruits rouges, de prunes et de subtiles notes minérales.
Ses tanins fondus et soyeux offrent finesse et harmonie en bouche.

Superficie = 1300 ha

Posted on Laisser un commentaire

Chénas

Chénas

carte-chenasL’origine du nom de Chénas viendrait soit du fait que le site était planté de chênes (cassanus en gaulois) ou bien de celui d’un noble romain (Canus).
Il est le plus rare des Crus du Beaujolais avec 270 hectares de vignes.

Depuis les parties hautes de l’appellation, dont le Pic Rémont qui la surplombe, les sols sont d’origine granitique avec des secteurs silico-argileux et caillouteux de surface.

Le Chénas présente une robe grenat, des arômes de fruits noirs et des senteurs florales de pivoine et de rose nuancés de notes épicées et boisées en vieillissant.
C’est un vin de garde généreux et bien charpenté, fin et racé.
On dit du Chénas qu’il est « une gerbe de fleurs dans une corbeille de velours ».

Chénas est le plus discret des crus du Beaujolais est toutefois le type idéal du terroir Beaujolais : par son sol, ses hameaux, sa magie particulière et ses vins qui savent vieillir sans une ride, à la bourguignonne.
Chénas sent bon l’intimité d’un village typique du terroir, administré, jadis, par un receveur principal, M. de la Hante, qui laissa à la coopérative l’une des plus belles caves de la région.

Superficie = 270 ha

Posted on Laisser un commentaire

Fleurie

Fleurie

carte-fleurieLe cru Fleurie profite de la géographie particulière du site, avec ses coteaux adossées à la chaîne des crêtes d’Avenas, de Durbize et des Labourons ; Fleurie comporte deux zones distinctes : au sommet de l’appellation, au pied de la chapelle de la Madone qui domine le cru et offre un panorama exceptionnel, les sols sont maigres, acides et arides.
Au-dessous du bourg, les terrains sont plus profonds et argileux.
Le cru est produit en totalité sur la commune qui lui a donné son nom.

Le cru possède 13 climats différents répertoriés par l’I.N.A.O qui sont autant de terroirs produisant un type de vin très caractérisé.
Du nord au sud de l’appellation, se succèdent ainsi les Roches, Poncié, les Moriers, la Roilette, les Garants, Mongenas, la Madone, la Chapelle des Bois, les Côtes, le Bon Cru, Champagne, Grille-Midi et la Joie du Palais.

Le Fleurie tire du sol de granite rose sa robe rouge carminée intense, ses arômes fruités et floraux, son élégance et sa finesse, ses tanins soyeux.
Toutes ces subtiles nuances et parfums en font des vins qui par leurs distinctions naturelles, sont parfois qualifiés de l’appellation « Reine du Beaujolais » pour souligner leur différence et l’éclat de leur délicate noblesse.

Superficie = 870 ha

Posted on Laisser un commentaire

Saint-Amour

Saint-Amour

carte-st-amourAvec Chénas, Saint-Amour est le plus exigu des crus du Beaujolais.
Le décret d’appellation contrôlée Saint-Amour fut publié en 1946 grâce, particulièrement, au travail, à la rigueur et à l’amour de son vignoble, d’un petit berger autodidacte, devenu vigneron, Louis Dailly.

Les vignes de Saint-Amour reposent sur des sols granitique et argilo-siliceux.
Les argiles enrobent des éléments rocheux, caillouteux, issus de granites et d’arkoses et de schistes.

Les climats Côte de Besset, les Champs grillés, le Clos de la Brosse, le Clos des Guillons, le Clos des Billards, le Chatelet, la Folie, En paradis et le Clos du Chapitre sont particulièrement réputés.
Avec un si joli nom, le Saint-Amour se distingue évidemment, à l’occasion de la Saint-Valentin, avec une cuvée spéciale incontournable pour les amoureux.

Un Saint-Amour peut se révéler tendre aux arômes très prononcés de fruits rouges, de pêche de vigne et de pivoine.
Pour donner aux vins de la structure, les vignerons peuvent utiliser des techniques consistant à immerger le raisin dans le jus, au cours de la fermentation : grillage, délestage ou remontage.
Le Saint-Amour peut alors vous surprendre avec de la puissance, du gras, de la charpente et des arômes de kirsch, d’épices et de réséda.
Quelle que soit la vinification adoptée, le Saint-Amour conjugue élégance et finesse.
Il est le vin par excellence de la fête de la Saint-Valentin.

Superficie = 320 ha

Posted on Laisser un commentaire

Juliénas

Juliénas

carte-julienasJuliénas est le plus septentrional des crus du Beaujolais.
Son nom viendrait de Jules César (Julius caesar) qui serait passé dans la région… « Jules est là »

La roche mère est très granitique, désagrégée en surface, avec en partie du granite rose, mais aussi des schistes.
Ces sols sont bien drainants et pauvres, ce qui en fait une qualité viticole très intéressante.

Certains climats aux noms des Chers, des Mouilles et des Capitans, sont particulièrement réputés.
Ce dernier climat, avec ses terres grasses, permet de produire un vin riche et complet.
Le vin des Château des Capitans, l’un des fleurons de cette appellation, magnifient le cépage Gamay avec des vins pleins et charnus, puissants et racés.

Marqué par la plus forte diversité de terrains, ce Cru Juliénas offre de la complexité avec des notes florales et fruitées délicatement rehaussés par des notes épicées et poivrées.
Le Juliénas est robuste et charpenté, élégant et séduisant avec une très belle capacité de garde.

Depuis 1992, la confrérie de Saint-Juliénas des  Prés tient son chapitre de printemps dans le square de Saint-Germain des Prés au pied de l’église éponyme.

Superficie = 580 ha